Avec les taux de crédits historiquement bas qu’appliquent les banques depuis plusieurs mois, il serait dommage de ne pas essayer d’en profiter pour obtenir un meilleur taux sur son crédit. Deux solutions existent : la renégociation ou le rachat de crédit. Mais comment choisir entre les deux ? Quelle est l’option la plus intéressante pour un particulier ? Voilà des questions qui reviennent régulièrement et auxquelles nous nous proposons de répondre !

Pourquoi c’est intéressant ?

La rentrée 2016 a encore vu les taux d’intérêts proposés par les banques diminuer : ils sont aujourd’hui entre 1.25 et 1.5% sur 20 ans. Ce qui réduit considérablement les coûts d’un crédit bancaire. Il est donc intéressant pour les propriétaires d’essayer de renégocier leur crédit ou de se lancer dans un rachat de crédit. Seulement, ces démarches doivent être murement réfléchies et, entre un rachat ou une renégociation de crédit, il y a de véritables différences. Il faut donc se poser les bonnes questions au bon moment.

Ces taux si bas sont permis par la BCE. En effet, la Banque Centrale Européenne, dirigée par Mario Draghi, a volontairement diminué ses taux directeurs. Ainsi les banques peuvent sans problème garder leurs taux d’intérêts à des niveaux historiquement bas puisque ce sont des niveaux jamais vus depuis l’après-guerre dans les années 50. Il n’a donc jamais été aussi rentable de souscrire à un prêt immobilier ou un crédit.

Or, si vous avez négocier votre crédit avant que ces taux n’atteignent des niveaux aussi bas, il peut être intéressant pour vous d’envisager une renégociation de crédit ou un rachat de crédit. N’hésitez pas à vous renseigner sur le site Vousfinancer.  Mais quelles sont les différences entre ces deux opérations ? Dans quelles circonstances l’une est-elle plus avantageuse que l’autre ?

Quelles sont les différences ?

La première différence est simplement une question de montage financier. Dans le cas d’un rachat de crédit, c’est un autre établissement bancaire qui s’occupe du rachat. Si, par contre, vous avez demandé une renégociation, celle-ci se fait auprès de l’établissement bancaire auprès duquel vous avez souscrit votre crédit. Selon l’une ou l’autre vous n’aurez donc pas le même interlocuteur. Ainsi, si dans le cas d’une renégociation vous profitez d’un nouveau taux, dans le cas d’un rachat vous obtenez un nouveau prêt auprès du nouvel institut bancaire.

Le tout est donc de savoir quelle est la proposition la plus intéressante. La banque auprès de laquelle vous allez mener le rachat de crédit s’engagera à rembourser intégralement votre premier crédit dans la mesure où vous aurez souscrit à un nouveau crédit auprès de cet établissement. Et ce à des conditions normalement plus intéressantes.

Si vous souhaitez plutôt vous lancer dans une renégociation de crédit, alors il faut prendre rendez-vous avec votre banquier habituel. Celui-ci pourra peut-être vous proposer de nouvelles conditions : notamment un nouveau taux. En revanche, la durée de remboursement n’a, elle, que très peu de chances d’évoluer. Dans le cas d’un rachat, par contre, celle-ci peut diminuer.

Négocier

Il ne faut donc pas hésiter à jouer au maximum sur l’appel d’offre. Prenez d’abord rendez-vous avec votre banquier et faites un premier point. Renseignez-vous ensuite sur l’éventualité d’un rachat de crédit. Par contre, attention, car un rachat de crédit est soumis à des frais : les frais IRA, c’est-à-dire des indemnités de remboursement anticipé. Vous devrez également vous acquitter des frais de dossier auprès de votre nouvelle banque.

Il faut donc bien peser le pour et le contre. Si dans la plupart des cas, un particulier préférera une renégociation, le rachat peut être plus intéressant, notamment en début de prêt.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *