Être à la retraite ne signifie pas forcément s’empêcher de profiter de la vie. Bien au contraire, avec l’espérance de vie qui augmente, les banques font de plus en plus facilement des crédits aux seniors. Évidemment, il s’agit d’éviter quelques pièges et savoir s’orienter vers les organismes qui jouent le jeu pour pouvoir en tirer bénéfice

Un petit crédit conso parce qu’on est à la retraite 

Pour les seniors, c’est bien souvent compliqué d’emprunter à la retraite. Et pour cause, pour souscrire à un crédit à la consommation sans assurance, il faut avoir moins de 70 ans. Pour un prêt immobilier, on pourra aller jusqu’à 80 ans. Pourtant, il existe quelques petites astuces à savoir, puisque toutes les portes ne sont pas fermées. En effet, pour un petit crédit à la consommation, il faudra avant tout mettre en avant des revenus stables et être souvent propriétaire. Dans ce cas précis, un crédit auto ou un prêt personnel est bien souvent accordé jusqu’à 70 ans. Au-delà, les risques pour la santé deviennent réels et une assurance décès-invalidité sera systématiquement demandée. Heureusement, elle devient de plus en plus accessible, même pour les bourses les plus modestes. 

Se lancer dans l’immobilier à la retraite, et pourquoi pas ? 

Pour ce qui est du crédit immobilier, c’est un peu différent. Évidemment, envisager un crédit sur le long terme n’est pas inaccessible en tenant compte bien évidemment de l’âge mais également d’une assurance emprunteur, d’une hypothèque ou d’une caution solidaire. Ce qui compte avant tout, c’est l’état de santé. En effet, sans antécédents médicaux, les banques seront beaucoup moins frileuses à prêter aux seniors. Si toutefois ce n’est pas le cas, il existe des solutions alternatives qui n’exigent ni questionnaires sur la santé, ni assurance. En revanche, il faudra avoir quelque chose à mettre en garantie comme une assurance-vie ou une hypothèque sur un bien immobilier.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *