Les taux des crédits immobiliers ne cessent de chuter. Ils ont nettement diminué au cours du premier trimestre 2014 en cédant 0,8 % pour arriver à leur niveau du mois d’août 2013. En mars 2014, ils se sont établis à 3 % en moyenne. Le taux de l’OAT (obligation assimilable du trésor), la référence du marché obligatoire des Français, repassé sous la barre de 2 % il y a quelque temps, explique ce recul, alors que les banques fixent les taux qu’elles appliquent aux particuliers en se conformant au taux de l’OFT.

Avec des niveaux aussi faibles, les récents acheteurs propriétaires peuvent avoir un intérêt dans la négociation de leurs crédits auprès de leur banque ou en faisant jouer la concurrence pour profiter de ces conditions plus avantageuses. Avant de se lancer dans la renégociation de votre crédit immobilier, il vous faut garder à l’esprit que l’écart entre l’ancien et le nouveau prêt doit être de 1 point, voire même 0,7 point, si la durée de votre crédit dépasse les 20 ans, afin de rendre cette opération rentable. C’est dans la première période de son prêt qu’il faut le faire, et plus précisément dans le premier tiers, car c’est là que la part des intérêts dans le remboursement est plus élevée.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *