Grâce à sa neutralité historique, la Suisse utilise une monnaie différente que ses voisins européens. Il s’agit du franc suisse. Si vous êtes un travailleur transfrontalier, vous avez besoin de rapatrier votre salaire en euro mensuellement. Cela doit bien sûr être fait avec le meilleur taux de change possible. À travers ces quelques lignes, nous vous aidons à comprendre ce système.

Comment fonctionne le change franc suisse/euro ?

Le change euro/franc suisse peut aujourd’hui se faire par le biais de différentes solutions plus ou moins intéressantes :

  • Les banques de différents types ;
  • Les bureaux de change physiques ;
  • Les bureaux de change en ligne.

Les échanges de devises se font d’abord entre les banques avec un taux appelé « taux de change interbancaire ». L’évaluation de ce dernier change toutes les secondes selon le principe de l’offre et de la demande sur les marchés financiers.

Pour échanger le franc suisse contre de l’euro (ou l’inverse), vous serez soumis au « taux interbancaire majoré ou minoré ». La marge appliquée alors dépend des prestataires financiers.

Nos conseils pour le change franc suisse/euro

Le premier conseil que nous pouvons vous donner pour cela est de viser la transparence. Par exemple, si vous décidez de procéder à cette opération par le biais de votre banque, vous devez savoir que vous ne pourrez pas connaître à l’avance le taux de change appliqué. Ainsi, optez pour des solutions offrant une visibilité en temps réel du taux de change.

Ensuite, il faudra comparer le taux de change qui vous est offert au taux interbancaire, d’où l’intérêt de choisir un fournisseur transparent. Vous saurez alors que vous payez trop cher si cette marge est au-dessus des 0,6 %.

Par ailleurs, sachez que cette marge ne représente pas les seuls frais à payer. Il en existe, en effet, d’autres comme les frais de virement et les frais de traitement. Ainsi, comparez les solutions proposées et choisissez celle qui vous amène à vous engager le moins possible.

Enfin, veillez à ne pas perdre de temps inutilement. Et pour cause, ce genre de transactions doit se faire rapidement, c’est-à-dire instantanément ou au maximum dans les 48 heures afin d’optimaliser la sécurité de vos fonds.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *